Questions fréquentes

« Toute connaissance est une réponse à une question. » [ Gaston Bachelard ]

1. Définitions et principes (5)

Qu’est-ce que WebKiosk ?

WebKiosk est une solution informatique composée de briques « Open Source » visant à gérer et à sécuriser les postes de vos espaces numériques de travail (ENT). De cette manière, vos utilisateurs ont accès à Internet de manière hautement sécurisée (conformément à la réglementation en vigueur) tout en profitant de suites logicielles afin d’optimiser la manière d’utiliser les postes publics en médiathèque.
WebKiosk met à disposition du personnel de la médiathèque des outils d’administration simples et intuitifs, permettant de gérer à la fois les postes et les utilisateurs (attribution de temps limites de connexion, gérer les réservations des postes, affecter un forfait de pages à imprimer etc.).

Quelles sont les briques Open Source utilisées dans WebKiosk ?

WebKiosk est basé sur des logiciels Open Source (le système d’exploitation et les applications), c’est-à-dire que le code source de ces outils est disponible et modifiable à souhait. Plus précisément, cela signifie que les logiciels installés sur les postes publics sont soumis à une licence qui confère à l’utilisateur quatre libertés :

  • la liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages.
  • la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins.
  • la liberté de redistribuer des copies du programme.
  • la liberté d’améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en fait profiter toute la communauté.

Je ne suis pas informaticien(ne), je suis bibliothécaire. Quel intérêt pour moi d’utiliser des logiciels dont le code source est libre ?

Un logiciel libre est autrement plus « malléable » qu’un logiciel propriétaire, pour la bonne et simple raison que le programme peut être adapté à vos besoins. Quand bien même vous ne modifierez jamais le code source par vous-même, sachez que n’importe quel informaticien connaissant le fonctionnement du logiciel sera en mesure de le faire.
Le choix du libre est alors parfaitement adapté aux spécificités du monde des médiathèques.

J’ai entendu dire que les logiciels libres étaient forcément gratuits, pourquoi devrai-je payer le vôtre ?

Tout d’abord, sachez qu’un logiciel n’est pas forcément gratuit parce qu’il est libre (l’inverse est aussi vrai). A noter également que la partie relative à l’administration de WebKiosk (l’interface web) n’est pas sous licence Open Source. Toutefois, nous avons fait le choix de ne pas vous faire payer de licence pour utiliser notre solution WebKiosk.
En tant que prestataire de service, Aesis Conseil assure la maintenance de cette solution. Nous vous recommandons également de faire appel à nos services car nous sommes les mainteneurs principaux du projet WebKiosk, nous connaissons ainsi notre solution mieux que quiconque (installation, configuration, sécurité…).

J’ai entendu dire que les logiciels libres étaient moins performants que les logiciels propriétaires.

Cette affirmation est fausse dans la mesure où la qualité d’un logiciel n’est pas fonction de son mode de distribution. Pensez-y : suffirait-il qu’un logiciel libre devienne propriétaire du jour au lendemain pour subitement devenir davantage performant ?
De plus, nous pouvons citer quelques exemples de suites logicielles libres extrêmement performantes et qui ont fait leur preuve : le navigateur web Firefox, la suite bureautique Open Office, le lecteur média VLC, le gestionnaire de messagerie Thunderbird etc.
Un autre exemple ? Les députés de l’Assemblée Nationale utilisent le système d’exploitation libre Ubuntu depuis 2007 et la Gendarmerie Nationale depuis 2008.

2. Les fonctionnalités de WebKiosk (17)

Je suis responsable informatique. En quoi votre solution me permet-elle de gérer plus facilement mon parc d’ordinateurs ?

Nous sommes en mesure de faire fonctionner WebKiosk sur des clients légers. De cette manière, les différentes applications sont exécutées directement depuis le serveur par les postes. Cela vous procure l’avantage de ne plus vous « encombrer » de clients lourds, avec toutes les contraintes d’administration que cela implique. Chaque poste public démarre directement depuis le serveur via sa carte réseau compatible PXE. De ce fait, rien n’est installé sur le poste, lequel n’est d’ailleurs pas équipé de disque dur.

Comment fonctionne WebKiosk en pratique ?

Après étude de votre architecture, nous installons le serveur WebKiosk puis nous configurons chaque poste afin qu’ils soient accessibles au public. Lorsque cette étape est terminée, vous accédez à l’interface d’administration en mode « full web », c’est-à-dire que vous gérez les postes et les utilisateurs depuis un navigateur web sur un ordinateur connecté au serveur précédemment installé et configuré. Nous dispensons à cet effet une formation afin de familiariser le personnel de la médiathèque à notre solution.

De quel type de connexion internet ai-je besoin pour faire fonctionner WebKiosk ?

N’importe quel type de connexion internet de type ADSL fera l’affaire.

Puis-je accéder à l’interface d’administration depuis n’importe quel navigateur web ?

Du moment que votre poste administrateur a un accès réseau au serveur qui héberge WebKiosk, vous pouvez vous connecter sur l’interface d’administration depuis n’importe quel navigateur web à jour afin de gérer les postes publics.

Quelles méthodes de filtrage internet utilisez-vous ?

Nous assurons le filtrage des sites internet dont le contenu serait inapproprié pour les plus jeunes et/ou illicites à l’égard de n’importe quelle personne.
Pour ce faire, nous utilisons un gestionnaire de filtres, SquidGuard, qui recense sur un serveur de l’Université de Toulouse les sites placés sur liste noire.

Puis-je organiser le filtrage internet en fonction de catégories d’utilisateurs ?

Vous disposez de sept sources de filtrage différentes : « Adulte », « Ado », « Enfant », « WiFi », « Catalogue » « Impression » et « OPAC ». Pour chacune de ces sources, vous pouvez définir des sites Internet autorisés ou interdits, soit par catégories entières, soit par domaine ou url. Cela vous permet ainsi d’organiser l’accès à internet en fonction de critères prédéfinis (âge de l’utilisateur, utilisation d’un ordinateur portable au lieu d’un poste public etc.).

Comment m’assurer que la gestion des postes publics sera chose aisée avec votre solution ?

L’interface d’administration de WebKiosk est intuitive, complète et aussi simple à utiliser qu’un site internet (vous y accédez à partir d’un navigateur web). Elle est conçue afin de simplifier votre travail, tout en gardant le contrôle sur l’activité de vos utilisateurs et sur les connexions en cours.

Quelles sont les libertés accordées à l’utilisateur sur le poste public en lui-même ?

Nous partons du principe que les diverses suites logicielles que nous configurons lorsque nous installons WebKiosk permettent une utilisation des postes publics à la fois libre et sécurisée. En s’authentifiant, vos utilisateurs accèdent ainsi à une session individuelle où ils peuvent, par exemple, stocker ce qu’ils veulent sur leur bureau, dans leurs marque-pages ou encore dans leur dossier personnel. Selon vos propres exigences, nous pouvons faire en sorte de réduire ou d’élargir cette interaction qu’ont vos utilisateurs avec les postes publics.

Dans quelle mesure puis-je contrôler les postes publics à distance ?

Depuis l’interface d’administration, vous avez la possibilité de démarrer et d’arrêter un ou plusieurs postes publics voire un espace de postes. Si vous avez l’intention de dispenser des formations ou des animations pour vos adhérents, la prise de contrôle des postes publics est disponible au moyen du logiciel Epoptes (via protocole VNC).

Puis-je envoyer des messages aux utilisateurs directement sur leur poste ?

C’est possible depuis le module de gestion des réservations. Vous pouvez soit envoyer un message à l’intégralité des utilisateurs présents sur les postes publics, soit y procéder de manière individuelle.

Comment puis-je assurer la rotation des usagers ?

WebKiosk comporte un module de réservation des postes. Lorsqu’un utilisateur vous fait part de sa volonté de réserver un poste à telle heure et pour telle durée, vous pouvez alors simplement l’inscrire à l’aide de notre outil de réservation. Rien ne vous empêche de modifier ou de supprimer ladite réservation.

La réservation d’un poste permet-elle de vérifier la validité de l’abonnement d’un adhérent ?

Si l’on considère que WebKiosk s’interface avec les données de votre SIGB (Système Intégré de Gestion de Bibliothèque), alors un adhérent qui ne possèderait plus un abonnement valide ne saurait être en mesure de pouvoir réserver un poste.

A quels types de statistiques faites-vous référence ?

Un outil de statistiques très détaillées vous permet d’obtenir les données dont vous nécessitez. Il s’agira des historiques de connexion (conservées durant un an) et celles des sites internet visités par les utilisateurs.

Mes adhérents utilisent une carte à puce (par exemple CARTADIS) pour imprimer leurs documents, est-ce compatible avec votre solution ?

Du moment que vous disposez d’un lecteur de carte à puce qui débite automatiquement le crédit alloué à l’adhérent, alors cela signifie que la console d’impression est indépendante. Notre solution est dans ce cas de figure pleinement compatible.

Comment prenez-vous en charge la maintenance de WebKiosk dans votre contrat ?

Nous faisons une distinction entre l’infogérance logicielle (qui comprend le système d’exploitation et les applications) et la maintenance de WebKiosk (l’interface d’administration). La différence tient en ce que l’infogérance prend en charge la totalité des logiciels déployés sur les postes publics (installation et mise à jour incluses).

Comment gérez-vous les remarques, demandes d’évolution ou rapports de bugs venant du personnel des médiathèques ?

Nous utilisons Red Mine, un gestionnaire de projet Open Source accessible depuis un navigateur web, afin que le développement de WebKiosk se fasse en tenant compte des remarques et propositions de tout type d’utilisateur : développeur contributeur, personnel de médiathèque ou encore vos adhérents. Ainsi, nous nous assurons que tout soit mis en œuvre afin que WebKiosk s’améliore sans cesse au fil du temps.

3. Comment intégrer WebKiosk dans ma médiathèque ? (5)

Fournissez-vous également un SIGB (Système Intégré de Gestion de Bibliothèque) ?

WebKiosk n’est pas un SIGB, et pour le moment nous n’en fournissons pas dans le cadre de nos prestations de service. Nous pouvons cependant vous conseiller sur le choix d’un SIGB libre et vous aiguiller vers les contacts utiles à toute démarche en ce sens.

Je voudrai que mes adhérents puissent s’authentifier sur les postes publics avec les mêmes identifiants qu’ils utilisent pour consulter et emprunter les documents de la bibliothèque. C’est possible ?

Notre solution permet de s’interfacer avec n’importe quel SIGB (à condition que l’exportation des données soient permises par l’éditeur) dans le but de permettre à vos utilisateurs de s’authentifier sur les postes publics avec un identifiant unique. Nous vous recommandons de nous consulter à ce sujet.

J’ai des besoins spécifiques pour les postes publics de ma médiathèque, réalisez-vous des outils sur demande ?

Aesis Conseil étant à la fois mainteneur du projet WebKiosk et prestataire de service, nous sommes donc en mesure de développer des fonctionnalités répondant spécifiquement à vos besoins de manière totalement intégrée à votre architecture.
Ces prestations vous sont facturées au forfait et elles peuvent intervenir en amont ou au cours de l’exécution du contrat de maintenance.

Dois-je commander du nouveau matériel ou puis-je utiliser mes anciens postes avec WebKiosk ?

Dans la mesure où vos postes ne sont pas obsolètes (c’est-à-dire s’ils ont une durée de fonctionnement environ inférieure à cinq ans), nous sommes alors en mesure de les configurer pour fonctionner sur notre solution. Dans ce cas de figure, il y a une forte probabilité d’épargner l’achat de nouveaux matériels.

4. WebKiosk sous Linux (1)

Pourquoi n’installez-vous pas Windows sur les postes publics ? Quels avantages Linux présente-t-il ?

Notre solution WebKiosk fonctionne sur Linux qui est un système d’exploitation au même titre que Windows. Linux se décline en plusieurs distributions. Nous avons fait le choix de la distribution Ubuntu car elle est très facile d’utilisation et a fait ses preuves en terme d’intégration dans les administrations françaises (Assemblée Nationale, Gendarmerie Nationale…).
Pour faire fonctionner notre solution WebKiosk, nous avions besoin d’un système d’exploitation qui réponde à certaines exigences, que ce soit en terme de sécurité ou de liberté de l’utilisateur.
Vous l’avez compris, GNU/Linux est un système d’exploitation libre : vous n’aurez donc pas de licence à payer en sus de l’installation de WebKiosk.
Là encore, notre objectif est clair : vous ne payez qu’à hauteur de vos besoins spécifiques. Il est hors de question pour nous de vous facturer des licences supplémentaires alors que le seul service dont vous nécessitez réellement est la maintenance de vos postes publics.

5. Quelques notions juridiques (2)

Quelles sont mes obligations légales en tant que responsable de bibliothèque / médiathèque / centre de documentation ?

En premier lieu, vous avez obligation de conserver les logs de connexion de tous vos utilisateurs pendant une durée de un an (décret n° 2006-358 du 24 mars 2006) afin de remettre ces données lors d’une éventuelle réquisition judiciaire ou administrative. Dans le cadre du déploiement de notre solution, nous garantissons la tenue de ces logs de connexion.
S’agissant de la sécurisation des postes au moyen de l’utilisation de filtres internet, il ne s’agit pas d’une obligation à proprement parler. Cela dit, la mise en œuvre d’un tel moyen de sécurisation aura pour effet la limitation voire l’exonération de votre responsabilité en cas de saisine de la HADOPI par divers ayant-droits.

Je fais signer à mes adhérents une charte et/ou un règlement afin d’informer le public sur les usages interdits en bibliothèque. Cela ne suffit-il pas à me dégager de toute responsabilité ?

La rédaction d’une telle charte a le mérite de prouver partiellement votre diligence au regard de l’utilisation de l’accès à internet. Cependant, la loi HADOPI a institué un délit de « négligence caractérisée de sécurisation de l’accès Internet ». C’est pourquoi vous devriez mettre en pratique une sécurisation concrète au niveau de vos matériels et logiciels.

6. Obtenir WebKiosk (2)

Comment puis-je obtenir WebKiosk ?

En règle générale, notre solution est adoptée dans les institutions publiques à la suite d’un appel d’offre. Si vous ne dépendez pas de la procédure du code des marchés publics, vous pouvez entrer directement en contact avec nous afin que nous établissions un devis concernant votre établissement.

Réalisez-vous des présentations de WebKiosk sur place ou à distance ?

Nous procédons effectivement à deux types de présentations. Soit nous nous déplaçons dans votre médiathèque ou service informatique afin de présenter notre solution, soit nous l’effectuons à distance depuis nos bureaux.
Nous recommandons grandement cette deuxième solution lorsque la distance qui sépare nos bureaux de votre médiathèque devient importante. Nous sommes situés à Six-Fours-Les-Plages (83140), dans le Sud-Est de la France. Notez que la présentation à distance est très simple à mettre en œuvre et ne requiert pas de connaissances techniques particulières de votre part.
Évidemment, rien n’empêche d’effectuer d’abord une présentation à distance puis que nous nous rencontrions en personne dans un second temps.