BLOG

« La réussite, c’est un peu de savoir, un peu de savoir-faire et beaucoup de faire-savoir. » [ Jean Nohain ]

Cette affirmation est fausse dans la mesure où la qualité d’un logiciel n’est pas fonction de son mode de distribution. Pensez-y : suffirait-il qu’un logiciel libre devienne propriétaire du jour au lendemain pour subitement devenir davantage performant ?
De plus, nous pouvons citer quelques exemples de suites logicielles libres extrêmement performantes et qui ont fait leur preuve : le navigateur web Firefox, la suite bureautique Open Office, le lecteur média VLC, le gestionnaire de messagerie Thunderbird etc.
Un autre exemple ? Les députés de l’Assemblée Nationale utilisent le système d’exploitation libre Ubuntu depuis 2007 et la Gendarmerie Nationale depuis 2008.

Posted in: 1. Définitions et principes